Le papier A4 ou 21 x 29,7

 

Tout d'abord, remontons dans le temps !

Au Moyen-Age, chaque papetier employait un filigrane distinctif propre à sa fabrication. Voici les noms des principaux papiers dont on se servait à Paris pour l'impression :
Cloche, Pot ou Ecolier, Tellière, Couronne, Ecu, Coquille, Carré, Cavalier, Raisin, Jésus, Soleil, Colombier, Grand Monde, Univers.
Sous Napoléon, on y mit un aigle : d'où le papier dit Grand-Aigle (75 cm x 105 cm) dont le format fut choisi pour rapporter le plan cadastral.

De ce nom emblématique, on conserva l'initiale pour la norme du papier en France, le A.

Pourquoi le papier A4 mesure-t-il 21 x 29,7 cm ?
Accessoirement : pourquoi le format A3 est-il plus grand que le A4 ?


Prenons les problèmes un par un.

D’abord les dimensions. 21 cm sur 29,7, on pourrait penser que c'est la conversion d’une mesure anglo-saxonne, comme par exemple la taille d'un écran d’ordinateur qui est en pouces. Pas du tout. Nous sommes bien dans le système métrique.


Le point de départ de la gamme est une feuille d’un mètre carré. Tout simplement.

C'est un classique des mathématiques de classe de 3e : trouver L et H tels que √2 x L x H = 1.

Une seule solution : H = 0,8409 m  e t L =1,1892 m. Convertissons en centimètres : 84,1 cm x 118,9 cm.

Le principe du format de papier de la gamme A, c’est le pliage.
En partant de la plus grande feuille, on obtient les autres en pliant en deux le côté le plus grand. C’est ainsi que le rapport entre la hauteur et la largeur est toujours le même : Hauteur = √2 x Largeur.

Si on la plie en deux, on obtiendra  deux feuilles de 59,4 cm x 84,1 cm (seul le plus grand des côtés est divisé par 2). Et ainsi de suite.


La légende prétend que Léonard de Vinci trouvait déjà ce format bien pratique.
Il y a du vrai et du faux. Le système métrique n’était pas en vigueur au XVe siècle ; c’est la Révolution Française qui l’a imposé en 1795. Mais rien n’empêche que notre génie ait découvert l’astuce de ce pliage.


Reste la question des indices.

Pourquoi plus le chiffre avance - A0, A1, A2, A3, A4 -  plus la taille de la feuille diminue ?

Car l’indice placé après le A n’indique pas une taille, mais le nombre de pliages à partir du format de départ, appelé par convention A0.
Le A4 a un pliage de plus que le A3 : c’est donc un format plus petit : il est le résultat obtenu après quatre pliages de notre feuille de 1 m2, qui représente donc 16 feuilles A4, ou 8 feuilles A3, ou 4 feuilles A2 ... ou 2 feuilles A1 !

 


Le pliage

Le grammage

 

Le grammage du papier est l'indice qui désigne son poids pour une feuille d'un mètre carré (g = gr/m2).

C'est la mesure indirecte de son épaisseur et de son poids. Plus un grammage papier est de chiffre supérieur, plus son allure sera rigide et vice-versa.
Exemple : un papier 80g est un papier plus souple et moins lourd qu'un papier 100g. Une feuille A4 80g standard pèse donc 5 g !


Il n’y a pas de grammage idéal, tout dépend du type de document que l'on veut façonner.
La conception d’une lettre personnalisée exige par exemple un grammage papier supérieur à celui des feuilles d'un bloc-notes.
Ce qui n'est pas le cas de la conception d'une carte de visite.
C’est le papier à utiliser pour la carte de visite qui doit être plus rigide que celui à utiliser pour un papier à lettres.


Voici un indice supplémentaire pour éclairer le choix d'usage :


- 35g : papier journal
- 70g à 100g : papier pour imprimante de bureau ou photocopieuse
- 135g : papier pour flyers ou affichettes standard.
- 300g à 350g : papier pour les cartes de visite standard. C'est du papier rigide, mais pas trop cartonné.

Il est également appelé " Bristol " (ville d'origine de sa fabrication).


Télécharger
Le format de papier A4 (ou DIN A4)
La petite histoire franco-allemande des origines de cette norme (DIN), avec un peu d'histoire et de calcul (concentrez-vous !)
Le papier DIN A4.pdf
Document Adobe Acrobat 78.5 KB